amertume

Comment déterminer les caractéristiques d’une bière ?

L’EBC (European Brewery Convention) sera un classement moderne qui offre la possibilité de cataloguer les bières en fonction de leur teinte. Très facile à retenir, plus la valeur sera élevée, plus la teinte sera proche du noir intense. On trouve également un classement de l’amertume c’est l’IBU…

Si on prend l’exemple du malt chocolat qui a un EBC (European Brewery Convention) de 900. Cela nous dit que sa teinte sera extrêmement foncée et ce sera en partie pour ce motif que le pourcentage d’usage recommandé sera bas parce qu’il donnera énormément de coloration.

L’échelle EBC

L’EBC et autres classements de teintes ne seront là que pour cataloguer les teintes. Il ne faut certainement pas dire qu’une bière blanche, fabriquée à base de froment, sera blanche… Ou réclamer une blonde à l’intérieur d’un bar spécialisé dans la bière.

Ce ne serait pas représentatif d’un genre de bière si on se basait seulement sur la teinte. Car on est en mesure de réaliser une bière blanche qui sera noire ou une blonde qui sera extrêmement claire et qui n’a rien de rafraîchissant. C’est à l’opposé, de ce que l’industrie brassicole nous a habitués.

Voilà un classement EBC très simple :

  • 0 à 16, on peut dire bières blondes ;
  • 17 à 40 on peut dire bières ambrées ;
  • 41 à 110 on peut dire bières brunâtres ;
  • 111 à 150 on peut dire bières noires.

L’amertume et l’IBU

L’IBU (International Bitterness Unit) sera l’unité d’évaluation de l’amertume qui sera à l’intérieur d’une bière. Plus simplement, certains constituants donnent de l’amertume à la bière, de la même manière que le houblon et quelques malts spécialement torréfiés.

L’amertume ne sera pas facile à interpréter, parce que les individus la ressentiront de façon diverse. Toutefois, pour donner une possibilité d’interpréter un élément standard de différenciation, un classement a été mis au point pour mieux intégrer et prévoir le résultat d’une bière quand elle est prête à être bue.

Voilà un classement IBU très simple :

  • 1 à 20 : amertume extrêmement légère, ceux qui réagissent aussitôt pourront en découvrir une pointe à la suite d’un petit nombre de gorgées.
  • 21 à 40 : l’amertume sera plus prononcée, ceux qui réagissent aussitôt ne passeront pas à côté, cependant globalement ce ne sera pas le trait principal de cette bière sauf pour le cas d’une variation extrêmement légère en malt.
  • 40 à 80 : cette fois, l’amertume sera obligatoirement présente. Ce sera dans cette espèce de bière que nous allons avoir les IPA et quelques bières noires.
  • 80 à 150 : le caractère dominant sera l’amertume. Il est question de boissons spécialement créées pour avoir un tel niveau d’amertume. D’ailleurs, le classement s’arrête là, parce qu’au-delà de 150, le palais humain ne sera plus en mesure de sentir la différence.

Comment déguster la bière ?

Une bière est faite pour être bue, et il est toujours plaisant d’en faire profiter ceux qu’on aime. Quand on reçoit des amis, quoi de plus convivial qu’une machine à bière… Car la tireuse qui se trouve dans notre bar préféré fait sont entrée dans notre maison, convivialité garantie…

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.