Éjaculation précoce couple

Éjaculation précoce : de quoi s’agit-il exactement ?

Les parties de sexe constituent des moments de plaisir pour l’homme et la femme. Mais, ce n’est pas toujours le cas pour certaines personnes. Ceci est dû, en général, au partenaire masculin qui n’arrive pas tenir plus d’une minute après avoir pénétré le vagin de la femme.

Le moment de plaisir se transforme alors en un moment de grande honte. Il s’agit d’une éjaculation précoce, un phénomène qui touche près de 30 % des hommes en France. Parmi les motifs de consultation des hommes, ce problème vient en première position. Même si beaucoup n’arrivent pas à le dire ouvertement, il est important de lever le voile sur ce trouble sexuel afin de trouver des solutions idoines.

Définition

Encore appelée éjaculation prématurée, l’éjaculation précoce est un trouble de la sexualité masculine. Nombreuses sont ces personnes qui la définissent en se basant essentiellement sur le critère de durée. Autrement dit, elles parlent d’éjaculation précoce lorsque la personne ne passe pas assez de temps sur la femme ; une conception qui n’est pas tout à fait fausse. Néanmoins, le critère de la durée ne suffit pas pour caractériser le phénomène. Nous irons plus loin en considérant le critère du contrôle. En effet, un homme souffrant de ce trouble ne dispose plus la capacité de contrôler son éjaculation. Normalement, un homme bien portant peut retenir son éjaculation et allonger le moment de plaisir qu’il vit avec sa partenaire afin d’atteindre le paroxysme de la jouissance. Lorsque ce n’est plus le cas, et que l’éjaculation devient un réflexe incontrôlé et incontrôlable, on parlera d’éjaculation prématurée.

Les différentes sortes d’éjaculations précoces

Les problèmes d’éjaculation précoce qu’on rencontre sont divers et diversifiés. À cet effet, on distingue :
  • l’éjaculation prématurée primaire : elle se fait constater chez le patient depuis le jour de son premier rapport sexuel et ne le quitte plus jamais ;
  • l’éjaculation prématurée secondaire : elle intervient à un moment ponctuel de la vie du patient. Ce dernier avait une vie sexuelle assez épanouie, mais tout change à un moment donné ;
  • l’éjaculation prématurée variable : le trouble n’est pas constant. Le patient contrôle son éjaculation à certains moments, mais n’y arrive pas quelquefois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *