Chevreuse

La cuvette de Chevreuse à vélo électrique

Près de Paris, à 20 kilomètres, le paysage est surprenant et plein de vestiges du passé. Tranquillement porté par son vélo électrique on traverse des forêts où les chemins serpentent avec des reliefs qui succèdent à des plats et ainsi de suite. C’est ainsi qu’on découvre la vallée de Chevreuse…

D’Auffargis à Port-Royal Des Champs à vélo électrique

Les Vaux de Cernay, l’un des plus beaux points de vue de la région… Cela débutent par la mer de sable de Grandval. Dans un environnement très plaisant, on déniche après coup, jouxtant une résidence néogothique, les importants restes d’une prestigieuse abbaye cistercienne, fondée en 1118. La rivière traverse un amas de roches ponctué de moulins et de cascades… Pour parvenir un peu plus tard, dans l’attachant bourg du château de Dampierre. Un endroit d’étape idéal pour ce circuit, qui visite 2 fois la commune. Les vénérables murailles du domaine de Becquencourt bordent le parcours, avec des taillis parsemés de quelques blocs de grès. Remarquez la chapelle de style architectural roman Saint-Gilles, ensuite le château immaculé de Mauvières, domaine de Cyrano de Bergerac, qui a inspiré Edmond Rostand. Mais voici le campanile élancé de Chevreuse, et les charmants modestes enjambant l’Yvette.

Les hauteurs sont couronnées par l’imposante stature du château de la Madeleine… Bâti en pierres blondes, siège du parc naturel régional de la Haute-Vallée de Chevreuse. Une route pour circulation des vélos et pour votre vélo électrique musarde en direction du château classique de la famille Coubertin une fondation dédiée aux arts. Lac, mares, lavoirs, résidences ou habitations apportent un certain cachet à Saint-Rémy-lès-Chevreuse. En remontant à vélo électrique le ru du Rhodon, on pénètre dans un vallon très sauvage. Il est jalonné de fermes et des bourgs pittoresques de Milon-la-Chapelle et de Saint-Lambert-des-Bois. Dans les prés, des chevaux racés s’ébrouent… Alors que, au carrefour suivant, s’annonce le point de vue célèbre de Port-Royal des Champs.

À voir obligatoirement… Le domaine national des granges de Port-Royal, à Magny-les-Hameaux

Détruit en 1713, ce grand ensemble monastique déployé aux alentours d’une abbaye fondée en 1204 a été le fer de lance du puissant courant de pensée janséniste. Quelques vestiges, un parc et un musée évoquent cette période marquante. On pourra sans trop de problème recharger sa batterie si on n’a pas été suffisamment prévoyant.

De Port-Royal Des Champs à Rambouillet

Dans les étendues céréalières, sur les traces du dramaturge Jean Racine, on négocie bientôt à vélo électrique la descente de la chaussée légendaire des Dix-Sept Tournants avant de rejoindre les douves du château de la Cour Senlisse (15ème-18ème siècle). Sur le plateau de Cernay, des granges et de grandes fermes caractéristiques font se souvenir des vieilles seigneuries… De la même manière que celle illustrée par les tours rondes du château des Bordes. On plonge dans la cuvette de I ’Aulne en roulant sur son vélo électrique, sans avoir besoin de pédaler, sous le couvert forestier de Ronqueux, en prenant la direction du moulin de Béchereau. Perdu au cœur des cultures, la résidence médiévale des Carnaux est ornée d’un joli colombier. En vue de Bullion, on bifurque en direction du Château de la Celle, relais de chasse datant de l’époque d’Henri IV.

Une dernière boucle dévoile ainsi de nouveaux atours de la forêt de Rambouillet. Avec Clairefontaine verdoyant endroit de retraite favori des footballeurs et des rugbymen français. Sur la chaussée du Coin du Bois, un espace animalier donne la possibilité d’observer et de comprendre le mode de vie des hôtes des lieux. On y trouve des cerfs, chevreuils, sangliers, rapaces… Puis, après le bourg de Saint-Rémy, là encore, quelques aménagements pour circulation du vélo et du vélo électrique, permettent de profiter du spectacle de la nature. L’ultime quiétude est aux bords de l’Étang d’or, que le parcours épouse fidèlement.

À voir obligatoirement… Le château de Dampierre-en Yvelines

Ce château a été embelli et agrandi par Mansart pour le gendre de Colbert. Avec des jardins, un canal et des pièces d’eau créés par Le Nôtre. Le corps principal est encadré de alles dotées d’arcades.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.